Back to intro
           Home        Tantra        Qui sommes-nous        Ateliers de groupe        Sessions individuelles        Témoignages        Voyages dans le desert       
Sutra du cœur de la Sagesse

Le Sūtra du Cœur de l'Infinie Sagesse est probablement le texte bouddhique le plus connu et l’un des plus importants; il est fréquemment récité par des moines et des bouddhistes laïcs.


Il est appelé Sūtra du Cœur car il contient le cœur de l'enseignement de la Prajhna Paramita. Le thème principal est la Perfection de la Sagesse (aussi appelée Sagesse parfaite, Connaissance transcendante ou Sagesse transcendante, Prajhna), à savoir la vacuité de toute chose et de tout phénomène ne voulant pas dire la non-existence, mais l'absence de caractère substantiel, fixe et inchangeant.

Soutra du Coeur de l'Infinie Sagesse

Hommage à la Sublime, Noble Perfection de la Connaissance Transcendante  !
Le Noble Bodhisattva Avalokiteśvara se mouvait dans le cours profond de la Perfection de Connaissance Transcendante; il regarda attentivement et vit cinq agrégats d’existence, vides dans leur nature propre.
Voici Sāriputra, forme est vacuité et vacuité est forme; forme n’est autre que vacuité, vacuité n’est autre que forme; là où il y a forme, il y a vacuité, là où il y a vacuité, il y a forme; ainsi en est-il des sensations, des notions, des facteurs d’existence et de la connaissance discriminative.
Voici Sāriputra, tous les phénomènes (dharma : phénomènes conditionnés et inconditionnés) ont pour caractéristique la vacuité; ils sont sans naissance, sans annihilation, sans souillures et sans pureté, sans déficience et sans plénitude.
C’est pourquoi, Sāriputra, dans la vacuité, il n’y a ni forme, ni sensation, ni notion, ni facteur d’existence ni connaissance discriminative; ni œil, ni oreille, ni langue, ni corps, ni mental; ni formes, ni sons, ni odeurs, ni goûts, ni objets tangibles, ni objets mentaux; ni élément de la vue jusqu’à ni élément de la connaissance mentale; ni absence de Vue, ni cessation de l’absence de Vue jusqu’à ni déclin et mort, ni cessation du déclin et mort; ni souffrance, ni origine, ni extinction, ni Sentier; ni connaissance, ni obtention, ni absence d’obtention.
C’est pourquoi, Sāriputra, le Bodhisattva, par sa qualité de « sans obtention », prenant appui sur la Perfection de Connaissance Transcendante, demeure, la psyché libre d’obstruction. N’ayant pas d’obstructions dans la psyché, il est sans crainte, il a surmonté les méprises et il atteint finalement l’Eveil (Nirvana).
Tous les Eveillés (Buddha) qui se tiennent dans les trois périodes de temps, prenant appui sur la Perfection de la Connaissance Transcendante, se sont pleinement éveillés du parfait et complet Eveil.
C’est pourquoi on doit connaître la Perfection de la Connaissance Transcendante comme le grand mantra, le mantra ultime, le mantra sans égal, celui qui soulage de toute douleur, essentiel, sans erreur. Ce mantra a été proclamé ainsi :

 
Gate, Gate, Paragate, Parasamgate, Bodhi Svaha!

Allez, allez, allez au-delà, au-delà du par delà, vers la rive de l'Eveil, qu'il en soit ainsi!

• Bienvenue
• Sutra du cœur de la Sagesse
           Conditions de payement        Route        Contact